1. BENETEAU
  2. Newsroom
  3. Interviews
  4. Y. Hemet - Concepteur et organisateur du Barracuda Tour

Y. Hemet - Concepteur et organisateur du Barracuda Tour

Le Barracuda Tour est devenu un événement international

Ambiance à la fois détonante et concentrée pour la 6ème édition du Barracuda Tour qui a investi le Port du Crouesty du 25 mai au 2 juin dernier. Les eaux de la baie de Quiberon ont été le temps de quelques jours le théâtre de la plus belle compétition européenne de pêche no kill et les 600 compétiteurs – 150 équipages - venus du monde entier s’accordent à reconnaître cet événement comme une  référence internationale. Couronnée pour la première fois, l’équipe ATM Communication (Côtes d’Armor) s’est imposée dans la Grande Finale devant Chantereyne 2 (Bénéteau Cherbourg) et  Sun Way (remorques). Organisateur de l’événement, le directeur Commercial de Bénéteau pour l’Europe du Sud, Yannick Hemet, dresse un bilan extrêmement positif.

Dans quelles conditions s'est déroulée cette 6ème édition ?

Nous avons eu des conditions météos très variées sur cet incroyable terrain de jeu de la baie de Quiberon. Le ciel capricieux lors du Challenge Amateurs et le jeudi de la Grande Finale, a laissé place à des conditions parfaites les jours suivant autour des îles d’Hoedic et Houat. Pour parfaire le tableau, nous avions au large les voiliers qui disputaient la fameuse régate du Tour de Belle-Ile : Magique !

Quelles nouveautés cette année du côté des équipages ?

Nous avons accueilli un grand nombre de nouvelles nationalités : outre les japonais, croates, italiens, espagnols, anglais, allemands, américains, turcs et polonais, les chinois nous ont honoré de leur présence. Nos concessionnaires Bénéteau s’impliquent chaque année davantage et sont de plus en plus nombreux à organiser des épreuves sélectives. On note également une professionnalisation des équipages ainsi que des participants venant d’horizons très différents. L’astronaute Jean-Loup Chrétien, l’équipe pro de Basket de l’UJAP ou le champion du monde de Handball Lars Kauffman étaient parmi nous cette année. L’ événement crée également une belle émulation au sein du Chantier et les équipages défendant les couleurs de Bénéteau étaient également bien présents.

Concernant la compétition elle-même ? 

Nous avons ouvert la compétition à toutes les espèces. Certes, le bar est resté le poisson-roi mais toutes les espèces prises étaient cette année comptabilisées et la plus grosse prise a atteint 79 cm. Pour la première fois également, la gamme Barracuda (6, 7, 8 et 9 mètres) était au grand complet. Pour nous, c’est la plus belle manière de tester en conditions réelles ces bateaux dédiés au sport fishing. Nous avons par ailleurs organisé un ‘Rock fishing’ en partenariat avec Fish à l’Affiche pour stimuler les vocations chez les enfants : avec son bar de 43 cm, le jeune Louis (12 ans) l’a emporté haut la main sur de nombreux équipages !

A quoi attribuez-vous le succès du Barracuda Tour ?

C’est une alchimie ! Le bateau support fait réellement un ‘carton’ auprès des amateurs de pêche en mer et nos partenaires contribuent pleinement à la réussite de l’événement en les équipant d’un matériel similaire sélectionné parmi leurs dernières innovations : sur le plan purement technique, les compétiteurs sont ravis de cette monotypie unique en son genre. Visuellement, l’événement est également très puissant : chaque coque est décorée aux couleurs de son sponsor et sur l’eau, cette armada colorée est assez époustouflante.

« C’est une alchimie ! Le bateau support fait réellement un ‘carton’ auprès des amateurs de pêche en mer et nos partenaires contribuent pleinement à la réussite de l’événement. Les compétiteurs sont ravis de cette monotypie unique en son genre. Cette armada colorée est assez époustouflante. »

La compétition peut-être suivie par les internautes du monde entier en quasi-instantanée et le public est bien au rendez-vous. Il règne aussi sur la compétition une ambiance exceptionnellement amicale et festive. Enfin, l’implication des collaborateurs Bénéteau contribue indéniablement à la qualité de l’événement et à son succès.  

Quelles sont vos ambitions pour l’an prochain ?  

Le Barracuda Tour a atteint l’âge de la maturité. Avec ses 60 bateaux et ses 600 participants l’événement ne pourra guère se développer davantage sur un plan quantitatif. En revanche, nous allons nous mobiliser pour accentuer l’internationalisation, notamment en organisant un plus grand nombre de sélectives dans de nouveaux pays.