1. BENETEAU
  2. Newsroom
  3. Actualités Nautiques
  4. Nos 7 conseils pour l'entretien de votre voilier ou bateau à moteur !

Nos 7 conseils pour l'entretien de votre voilier ou bateau à moteur !

Nos recommandations d'expert pour prendre soin de votre BENETEAU.

 

 

1/ CARENAGE

Poste incontournable de l’entretien du bateau, le carénage permet d’inspecter la coque pour la protéger de l’osmose, de la corrosion pour les parties métalliques et de l’installation d’organismes aquatiques. Plus performante, une coque lisse augmente la vitesse du bateau et réduit la consommation de carburant. Le carénage permet également de limiter le risque d’introduction d’espèces invasives d’un bassin aquatique à l’autre. Il est important d’effectuer le carénage de l’embarcation sur les zones du port aménagées pour la récupération et le traitement des résidus, notamment la peinture antifouling et les eaux de ruissellement. Il existe des alternatives sans biocide aux peintures antifouling, qui utilisent un traitement à la silicone.  Pour permettre le traitement des résidus de peinture et les déchets toxiques, pensez à les ramasser et les rapporter au point propre du port.

 

2/ traitement des EAUX GRASSES

Il s’agit des eaux de fond de cale, des eaux de refroidissement de l’échappement et des eaux issues du lavage des réservoirs. Utilisez des absorbants ou une pompe de cale avec séparation des hydrocarbures par filtre absorbant lors du nettoyage du fond de cale, puis évacuez ces déchets au point propre du port pour traitement.

 

 

 

 

3/ NETTOYAGE & RINçAGE

Pour le nettoyage intérieur (vaisselle, douche, WC) et extérieur (pont, coque, inox, aluminium, tissus, etc...) du bateau, il est important d’utiliser uniquement des produits détergents intégralement biodégradables (écolabel européen) et qui n’impacteront que faiblement les eaux environnantes. Pensez à limiter la consommation d’eau lors du rinçage au strict nécessaire et à équiper les tuyaux de rinçage de pistolets d’arrêt. Bonne pratique : l’eau de pluie peut d’ailleurs être collectée et utilisée pour le rinçage.  Enfin, vous pouvez privilégier les stations de lavage écologique au lavage manuel lorsque cela est disponible.

 

4/ ÉQuipements PYROTECHNIQUES

Ces équipements ont une durée de vie relativement courte (36 à 48 mois) et doivent être éliminés par des sociétés spécialisées en raison de la nature explosive de leurs composants. Il est nécessaire de se renseigner sur la filière de destruction dans son pays. En France, les magasins d’accastillage reprennent les produits périmés dans le cadre du « Un acheté, Un repris ». Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.aper-pyro.fr.

 

 

 

5/ ENTRETIEN DU MOTEUR

Un moteur parfaitement entretenu et correctement utilisé consomme et pollue moins. Effectuez un contrôle d’entretien régulier tous les 12 mois où toutes les 100 heures.

 

6/ CHOIX DES HUILES MOTEUR

Il existe des huiles de moteur synthétiques biodégradables. Exigez leur utilisation lors des opérations de maintenance de votre bateau. 

 

 

7/ DECONSTRUCTION DU BATEAU

La France est le premier pays au monde à avoir mis en place une filière de déconstruction qui est gratuite pour les plaisanciers.
Plus d’infos sur www.aper-asso.fr.