fbpx Interview de Luka Stepan sur le First 36 | BENETEAU
  1. BENETEAU
  2. Newsroom
  3. Interviews
  4. Interview de Luka Stepan sur le First 36

Interview de Luka Stepan sur le First 36

Parlez-nous un peu de vous et de votre équipe.

Nous sommes un studio de design appelé GIGO Design, basé à Ljubljana, en Slovénie. Il s'agit d'une équipe d'environ 11 membres venant d'horizons différents. Une grande partie de travaille sur la conception de produits, et a été fortement impliqué dans ce projet aux côtés du département recherche.

Luka Stepan

Luka Stepan

Pouvez-vous nous dire brièvement ce que signifie GIGO ?

GIGO signifie « Garbage In Garbage Out », en fait nous travaillons pour avoir des données d’entrée pertinentes pour aboutir à un design efficace, économique et raisonnable.

Est-ce ce processus que vous appliquez pour le nouveau First ?

Pour le développement du First 36, nous avons adopté une approche plutôt « co-créative » en incluant les utilisateurs tout au long du processus. Pour ce faire, nous avons mené des recherches approfondies sur les utilisateurs au début du projet, en essayant de comprendre leurs attentes ; à partir de ces données nous avons construit une maquette, puis poursuivi le développement avec ces mêmes utilisateurs. Nous avons par exemple construit un poste de barre à l’échelle 1. En somme, de nouvelles approches ont été testées en profondeur avant que nous ne nous engagions dans le résultat final de la conception.

Vous faites partie de la grande équipe qui a travaillé sur ce bateau. Pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

Je pense que c'est l'une des meilleures équipes que l'on puisse imaginer. Le fait de réunir toutes ces compétences témoigne de la responsabilité de chacun à maintenir la marque First là où elle doit être.

Est-ce votre premier projet nautique ?

Non, nous collaborons avec Seascape depuis la conception du 27SE. Nous avons donc travaillé sur le 24, le 14, le 27 et maintenant sur le First 36.

En quoi le 36 est-il différent du 27 ?

Les deux bateaux sont très différents. Le 27 étant un « petit » bateau, nous avons dû optimiser l’espace grâce à d’ingénieuses solutions. Nous avons repris certaines idées cependant l’objectif était tout autre pour le 36 : il s’agissait d'obtenir le plus de confort possible pour les utilisateurs tout en respectant l'objectif de performance.

Et comment y êtes-vous parvenus ?

Fondamentalement, il n'y a aucun détail superflu. Vous ne trouverez sur ce bateau que ce qui a lieu d’y être, ni plus ni moins.

Quel type d'expérience aviez-vous en tête lorsque vous avez conçu ce bateau ?

Nous voulions que le bateau soit performant dans tous les scénarios, il devait donc pouvoir passer rapidement d'une utilisation très sportive à une utilisation relativement simple, puis à quelque chose de plus familial, mais aussi avoir la possibilité d’être utilisé par une seule personne, etc. Nous avons essayé de penser à tous ceux qui utilisent ce bateau, des enfants aux adultes - il faut toujours faire attention aux détails.

Si vous pouviez dire en quelques mots ce que représente la marque First ?

Je dirais que la marque First représente la voile dans son essence la plus pure.

Que doit offrir le First moderne ?

Je pense qu'il doit être avant tout facile à utiliser : en navigation, mais aussi au mouillage ou à bord. Il doit être pratique, fonctionnel, afin que vous puissiez vous concentrer sur l'expérience réelle de la navigation.

Quelle est la caractéristique essentielle du nouveau First à vos yeux ?

Je dirais que c'est le lien entre l'extérieur et l'intérieur, notamment la flexibilité des aménagements. Nous avons passé beaucoup de temps à comprendre comment les gens utilisent le bateau lorsqu'ils sont à l'intérieur, ce qui nous a montré qu'il y avait quelques idées fausses dans le secteur.

« Je pense donc que le First 36 apporte quelque chose de différent lorsqu'il s'agit de profiter de son temps à bord. »

Dites-nous en plus sur le résultat de cette démarche.

L'une des principales innovations du First 36 est sa salle de bains. Nous avons passé beaucoup de temps à déterminer le type de salle de bains dont les gens ont vraiment besoin et l'espace qu'elle doit occuper. Nous y avons intégré de nombreux éléments permettant d'économiser de l'espace, afin que son empreinte sur l’habitacle soit beaucoup plus petite. Cela permet d’avoir plus de place pour les espaces de vie.

Pourquoi cet aménagement est-il spécifique ?

Nous voulions trouver comment réorganiser les cabines, le carré et la cuisine. Le point spécifique vient de la position de la salle de bain. Nous avons beaucoup pensé à la qualité de l'espace, et les salles de bains sont généralement situées dans la zone la plus qualitative du voilier. Nous l'avons donc déplacée dans une zone où elle est toujours utilisable, mais où elle n'occupe pas le meilleur espace du bateau.

En quoi le 36 diffère-t-il de la concurrence ?

Je pense que le 36 offre plus de flexibilité que les autres bateaux. Ce n'est certainement pas un bateau à usage unique. Les recherches approfondies que nous avons menées avant de commencer le processus de conception nous ont appris que les bateaux ne sont pas utilisés pour la course ou pour les vacances et les croisières - il s'agit en fait d'une combinaison des trois. Et le 36 s'efforce de se situer dans cette position idéale, où il ne compromet aucune de ces utilisations mais apporte quelque chose de nouveau, quelque chose de plus, quel que soit l'utilisation du moment.

Le nouveau First en une phrase ?

« Le nouveau First est le voilier de performance le plus facile à utiliser.»