1. BENETEAU
  2. Newsroom
  3. Actualités Nautiques
  4. Refaire l’antifouling de son bateau: les bonnes pratiques

Refaire l’antifouling de son bateau: les bonnes pratiques

Afin de conserver son bateau en bon état, certaines étapes d’entretien sont indispensables, à l’image de l’application de l’antifouling. À quoi sert l’antifouling ? Quel antifouling choisir ? Quand doit-on le refaire ? Explications ! 

Qu’est-ce que l’antifouling ? 

L’antifouling est une peinture qu’on applique sur la carène d’un bateau, voire sur l’hélice, afin de protéger la coque.

En libérant des toxines biocides, la peinture antifouling freine la prolifération de parasites sur la carène du bateau tels que les algues et coquillages. Cela a pour effet principal de protéger le gelcoat du bateau, mais aussi d’améliorer ses performances. En effet, les parasites fixés sur la coque abîment le gelcoat à long terme. De plus, ils peuvent limiter la vitesse du bateau et ainsi engendrer une augmentation de la consommation de carburant. Un bon antifouling est donc indispensable pour éviter l’usure prématurée du bateau et il doit être refait régulièrement. 

À noter qu’il ne faut pas confondre l’application de l’antifouling avec le carénage du bateau. Le carénage consiste simplement à nettoyer la carène en respectant trois étapes :

  • Le grutage : on sort le bateau de l’eau à l’aide d’une grue
  • Le nettoyage : on nettoie la carène grâce à un pistolet à haute pression
  • Le grattage : on détache les coquillages et mollusques qui restent accrochés à l’aide d’un grattoire

Une fois le carénage réalisé, il est alors possible d’appliquer la peinture antifouling sur toute la partie immergée de la coque, mais les choses ne peuvent pas se faire dans le sens inverse. 

Comment choisir le bon antifouling pour son bateau ? 

S’il existe plusieurs sortes d’antifouling, comme l’antifouling autopolissant, l’antifouling à matrice dure et même depuis peu, l’antifouling sans biocide, leur choix doit se faire en prenant en compte quatre paramètres :

  • Le type de bateau : s’il s’agit par exemple d’un bateau rapide, ou d’un bateau lent
  • L’utilisation du bateau : s’il reste au port toute l’année ou s’il est mis en hivernage
  • Sa fréquence d’utilisation : occasionnelle ou fréquente
  • L’environnement dans lequel il évolue : eaux chaudes, eaux froides, marées, courants, eau douce, eau salée, zones agressives…

Le lieu de navigation étant la condition la plus importante, il est préférable de se tourner vers un concessionnaire de bateaux BENETEAU local pour bénéficier des meilleurs conseils. 

Enfin, ces différents paramètres influent aussi sur la durabilité de l’antifouling. C’est pourquoi, il est difficile de définir avec précision une temporalité fixe pour refaire l’antifouling d’un bateau. Il est donc conseillé de vérifier son état au début de chaque saison de navigation. 

Quelques astuces d’application d’antifouling 

En ce qui concerne les bateaux BENETEAU, l’option la plus régulièrement retenue est l’application d’un antifouling érodable qui disparaît avec le temps. 

La meilleure astuce consiste à appliquer plusieurs couches d’antifouling érodable, mais de différentes couleurs. Appliquez par exemple une couche primaire de gris, puis deux couches de noir et terminez par une couche de rouge. Les couches serviront alors de témoin, et quand l’antifouling primaire réapparaitra, vous saurez qu’il est temps de le refaire. 

Chez BENETEAU, l’antifouling de nos bateaux neufs est réalisé par nos concessionnaires. Un primaire EPOXY est appliqué sur le gelcoat et par-dessus, une deuxième couche d’antifouling est ajoutée. 

Vous l’aurez compris, un bon antifouling est capital pour conserver son bateau en bon état, et garder ses passagers en sécurité. Si vous voulez en savoir plus sur l’antifouling, vos concessionnaires de bateaux BENETEAU seront ravis de répondre à toutes vos questions.

Étiquettes