1. BENETEAU
  2. Newsroom
  3. Actualités Nautiques
  4. Oceanis 40.1 et Oceanis Yacht 54 : La nouvelle vague Oceanis signée BENETEAU

Oceanis 40.1 et Oceanis Yacht 54 : La nouvelle vague Oceanis signée BENETEAU

Plaisir de navigation, bonheur de vivre sur l’eau, satisfaction de prendre la mer sur un voilier au design raffiné, les deux grandes nouveautés de la gamme Oceanis frappent un grand coup en ce début d’année 2020 ! L’Oceanis 40.1 brille par son espace étonnant sur le pont et à l’intérieur, l’Oceanis Yacht 54 propose une circulation optimisée dans le cockpit et un niveau de finitions élevé. Deux très belles nouveautés fidèles à l’esprit Oceanis pour que la croisière rime avec 100% de plaisir en mer.

Blocs :

OCEANIS YACHT 54 : FINITIONS HAUT DE GAMME ET GRANDE FLUIDITE DE CIRCULATION

Le petit-frère de l’Oceanis Yacht 62 lancé en 2016 innove encore tout en restant fidèle à l’ADN de la gamme Yacht : finitions haut de gamme pour des yachts élégants. L’Oceanis Yacht 54 capitalise sur l’expérience acquise sur la gamme Oceanis réputée pour ses voiliers confortables et faciles à manier. Sur cette magnifique carène de plus de 17 mètres de long, issue du développement et des études poussées du First Yacht 53, le tandem d’architectes Roberto Biscontini  et Lorenzo Argento s’est attaché à apporter le maximum de confort, de finitions soignées et de fluidité dans les déplacements et les manœuvres à la voile.

L’Oceanis Yacht 54 ouvre la voie à une nouvelle génération de croiseurs à la circulation incroyablement aisée autour du cockpit : une évolution du cockpit central traditionnel pour en garder les avantages en termes de sécurité tout en améliorant l’ergonomie. L’Oceanis Yacht 54 va encore plus loin sur le plan de la facilité d’utilisation en se dotant d’aides à la navigation, comme le Ship Control (interface permettant d’accéder à toutes les fonctionnalités du bateau), le Dock & Go (manœuvres de port avec joystick) et l’AST d’Harken (réglages automatiques des voiles). Des innovations de taille qui marquent la volonté de BENETEAU de toujours faciliter l’accès à la croisière au plus grand nombre tout en répondant à un niveau d’exigence de plus en plus élevé de la part d’une clientèle passionnée de mer.

UNE DISPOSITION DE COCKPIT INNOVANTE POUR DES DEPLACEMENTS AISES ET SECURISES

Parfaitement dégagé par l’arceau, fidèle marqueur de la ligne Oceanis, sur lequel se trouve le palan de grand-voile, le cockpit brille par sa taille (plus d’un tiers de la surface totale du pont) et par l’aisance des déplacements. Cette nouvelle génération de cockpit central de plain-pied permet de circuler de l’arrière des postes de barre, jusqu’aux passavants ou au niveau de la descente, sans aucun obstacle. L’ergonomie des hiloires et la bonne hauteur du pavois assurent une sécurité optimale et un confort non négligeable en haute mer. Depuis le haut de la descente et ses espaces bain de soleil, l’accès vers le tableau arrière demeure intuitif entre les deux tables de cockpit puis les deux postes de barres à roues équipés chacun d’une assise confortable. L’accès à la mer se fait en descendant sur la spacieuse plateforme de bain qui permet de ranger sous le cockpit une annexe gonflée de 2,40 m de long. La croisière prend tout son sens sur l’Oceanis Yacht 54 dont l’ensemble des manœuvres situé sur l’arrière du cockpit laisse libre cours au farniente et la contemplation, du double poste de barre jusqu’à l’étrave. Nul doute que le bain de soleil en avant du mât sera le plus prisé. 

UNE UTILISATION SIMPLE GRACE AU « EASY SAILING »

Pour simplifier à la fois les manœuvres de port, les changements d’amures et d’allures, BENETEAU propose sur l’Oceanis Yacht 54 des aides précieuses à la navigation, le Easy Sailing. Ainsi, le Ship Control est d’emblée installé en standard. Il permet de contrôler grâce à une interface ludique et intuitive toutes les données du bateau (batteries, réservoirs, motorisation, éclairage…). Le Dock & Go, technique largement éprouvée, est également proposé pour faciliter les manœuvres au moteur dans un espace réduit : un simple joystick contrôle en même temps un propulseur d’étrave et une embase saildrive pivotante à 360°. Enfin, il est possible d’utiliser le système Harken AST (Assisted Sail Trim) qui règle les voiles automatiquement en fonction du vent apparent et ajuste le foc lors des virements de bord. L’AST se gère depuis un écran de contrôle dans le cockpit. L’Oceanis Yacht 54, entièrement tourné vers un programme de croisière, est disponible en deux versions de tirant d’eau (2,50 m en standard, 1,95 m en option) et deux types de mâts (classique ou enrouleur). Dans les deux cas, et pour que tout l’équipage partage l’immense bonheur des moments sous voiles, l’Easy Sailing facilitera chacune des manœuvres.

TROIS CABINES DANS UNE AMBIANCE DE CHENE CLAIR OU DE NOYER

Faire pénétrer un maximum de lumière tout en assurant une excellente ventilation, apporter une ambiance à la fois chaleureuse et moderne, tel a été le crédo du designer Lorenzo Argento. Les nombreux hublots et panneaux de pont, l’aménagement avec une table à cartes et une grande table de carré pouvant accueillir largement six personnes composent l’intérieur de l’Oceanis Yacht 54 que le futur propriétaire pourra choisir en chêne clair ou en noyer. Deux versions sont proposées : trois cabines et deux salles d’eau, ou trois cabines et trois salles d’eau avec une cabine propriétaire XXL sur l’avant dont on peut faire le tour du lit double (1,60 m de large). Un soin tout particulier a été porté sur les finitions, comme la sellerie de grande qualité, les vaigrages en bois, les fargues et l’éclairage qui font de ce voilier de 17 mètres, un yacht de croisière. Enfin, les rangements optimisés et nombreux, les réservoirs et les zones techniques accessibles et parfaitement disposés pour toujours améliorer le centre de gravité, démontrent que l’Oceanis Yacht 54 a été pensé dans les moindres détails pour toujours faire corps avec la mer et son équipage.

 

OCEANIS 40.1 : LE NOUVEAU 12 METRES DE L'ESPACE

Dans la lignée de son grand-frère l’Oceanis 51.1 qui marquait à sa sortie en 2017 une nouvelle ère pour les croiseurs signés BENETEAU, l’Oceanis 40.1 apporte un volume et un espace inédits sur le pont et à l’intérieur sans pour autant sacrifier la performance grâce à un nouveau dessin de coque signé Marc Lombard. Aussi, pour satisfaire les navigateurs les plus exigeants en termes de confort et de plaisir sous voiles, l’Oceanis 40.1 se décline en plusieurs versions d’aménagements, de tirants d’eau et de gréements. Familles, couples, amis, jeunes et vieux loups de mer, ce nouveau 12 mètres s’adapte à toutes vos envies de croisière !

Comment concilier confort et performance, autrement dit comment être aussi heureux au mouillage que sous voiles ? Avec l’Oceanis 40.1, BENETEAU ne fait pas de compromis et apporte une réponse innovante : une carène tulipée et dotée d’un redan s’étirant sur le tiers avant de la coque. Résultat : un maximum de potentiel de vitesse et de raideur à la toile sous la ligne de flottaison, et au-dessus des œuvres vives un plan de pont et un intérieur XXL signé Nauta Design, uniques dans cette taille de bateau. L’impression d’être à bord d’un 45 pieds est flagrante !

UN OCEANIS 40.1 MULTI FACETTES

Parce qu’il n’y a pas qu’une manière de naviguer et parce que chacun vit sa croisière à son rythme, le dernier-né des Oceanis se décline en plusieurs versions. Les aficionados de performance pourront opter pour la version First Line avec un mât rallongé et un tirant d’eau plus important. En standard, le mât enrouleur et le foc autovireur faciliteront les manœuvres en équipage réduit. Un mât classique qui peut porter une grand-voile semi full batten est également proposé. Du côté des aménagements, l’Oceanis 40.1 se décline en 4 versions possibles et deux types de bois: noyer en standard ou chêne flotté. Plusieurs possibilités pour une seule coque et de quoi customiser son propre bateau pour le rendre unique et parfaitement adapté à son programme de croisière !

SIMPLICITE D’UTILISATION ET ESPACE SUR LE PONT

La carène tulipée augmente la surface de la plage avant. Il en résulte une circulation plus fluide et de quoi faciliter le mouillage ou la prise de coffre. Le cockpit de belles dimensions, plus importantes que sur le prédécesseur, l’Oceanis 41.1, et que sur les concurrents de même taille, offre une ergonomie et une répartition intelligente des espaces manœuvre et détente. Les deux postes de barres reculés sur lesquels reviennent les manœuvres de voiles d’avant laissent place à une grande table de cockpit pour 6 convives sous laquelle le radeau de survie à une place toute trouvée. Les deux longues banquettes en L sur chaque bord sont une invitation au farniente que rien ne vient entraver, les deux winches de drisses et d’écoute de grand-voile étant disposés sur le rouf. Hiloires angulées et rouf peu proéminent permettent de se déplacer de l’étrave jusqu’au tableau arrière en toute sérénité. Et pour la baignade, le tableau arrière se transforme aisément en plage de bain actionnée manuellement ou électriquement (en option). Sous voiles, le barreur appréciera les doubles safrans et les barres à roue équipées de drosses textiles pour une douceur et une finesse de conduite inégalable. La delphinière est gage d’efficacité maximale pour les voiles de portant et pour la manipulation de l’ancre et de la chaîne de mouillage.

VOLUME ET LUMIERE NATURELLE A L’INTERIEUR

Deux, trois, quatre cabines… l’Oceanis 40.1 se décline en 4 versions d’aménagements pour répondre à toutes les envies de vacances. Couples et familles nombreuses s’y sentiront comme à la maison ! La version propriétaire propose une suite avec salle d’eau, celle avec quatre cabines conserve une cabine avec lit double et cabinet de toilette, à laquelle vient s’ajouter une cabine avec lits superposés. Sur fond de noyer ou de chêne flotté, l’intérieur, signé du cabinet de design italien Nauta basé à Milan, brille par sa grande clarté et l’astucieuse disposition des espaces de vie. Sur tribord, la cuisine en C offre de multiples rangements et un généreux plan de travail. Sur bâbord, le vaste salon et sa table disposent d’un banc amovible, et la table à cartes au pied de la descente fait office de bel espace de travail. L’impression d’espace est indéniable, rien n’est figé pour que chacun vive au gré du vent… et de son envie. Les nombreux hublots de coque et de rouf (dont deux regardent vers le cockpit), les multiples panneaux de pont ouvrants assurent une clarté naturelle à l’intérieur et une ventilation parfaite. 

Le confort en mer et la facilité de manœuvre demeurent le cheval de bataille de la nouvelle gamme Oceanis. Après les Oceanis 51.1, 46.1 et 30.1, croiseurs nouvelle génération, le 40.1 enfonce le clou et marque plus que jamais la volonté de BENETEAU d’être le leader et la référence sur le marché du voilier de croisière. Avec l’Oceanis Yacht 54, un nouveau cap est donné sur le niveau de finition de plus en plus élevé et la recherche permanente de faciliter les manœuvres et de sécuriser les déplacements sur le pont. La nouvelle vague Oceanis est née !