1. BENETEAU
  2. Newsroom
  3. Actualités Nautiques
  4. Nouvel Oceanis 30.1

Nouvel Oceanis 30.1

Grand et petit à la fois !

A l’heure ou BENETEAU réaffirme jusque dans sa signature son engagement pour une plaisance innovante et toujours plus accessible, le nouvel Oceanis 30.1 tient la promesse sur tous les fronts. Fort de son gabarit transportable, d’une habitabilité hors-norme pour sa taille et d’une utilisation axée sur la simplicité, le plus petit modèle de la gamme croisière BENETEAU n’en oublie pas pour autant le sens du style et de l’esthétisme. On peut parier sans grand risque sur une carrière de "Best in class". Révélation attendue au prochain Boot Düsseldorf 2019 !

S’il devient rare de présenter un bateau par ses cotes, le nouvel Oceanis 30.1 fait exception. Sa conception repose en effet sur une équation qui a consisté à réduire les dimensions du bateau tout en gagnant sur le pont et en intérieur de précieux centimètres qui feront la différence en terme d’habitabilité et de confort.

Des eaux intérieures à la haute mer

Par son gabarit hors-tout de moins de 9 x 3 mètres et son poids de moins de 4 tonnes lège, l’Oceanis 30.1 est transportable par voie routière par un professionnel mais sans avoir à déployé un convoi exceptionnel. Si l’on préfère rallier les plans d’eaux par les canaux et rivières, la version quille relevable et mât pivotant ouvre sur une variété infinie de programmes. Parfait pour naviguer sur les lacs ou caboter sur les côtes, ce nouvel Oceanis  est néanmoins un voilier de catégorie B, robuste et équipé pour des navigations hauturières. Le plus petit de la gamme se révèle ainsi être celui qui offre le plus large spectre de programme !  

Simple mais vif

Sur une carène signée Finot-Conq, l’Oceanis 30.1 relève pleinement le défi de la dernière généra-tion inaugurée en 2017 avec le 51.1 : performance et simplicité de navigation sont au rendez-vous. L’étrave fine s’élargissant en bouchain au dessus de la ligne de flottaison, le poids optimisé, la raideur à la toile, l’offre en standard  d’une grand-voile à corne sont autant d’atouts pour filer bon train à toutes les allures. La proposition originale d’une barre franche sur double-safrans séduira les amateurs de sensations autant que les nouveaux plaisanciers issus de la voile légère. Ceux qui privilégient le confort opteront quant à eux pour la double barre à roue. Pour débuter ou naviguer en équipage réduit, on appréciera le foc autovireur et le winch unique. Pour performer, on équipera son Oceanis 30.1 d’un grand génois à recouvrement, d’un code zéro sur enrouleur ou d’un spy asymétrique (delphinière intégrée au design de la coque). 

Aussi smart que ces aînés

Avec ses bouchains vifs et sa belle proportion francs-bords/roof, l’Oceanis 30.1 adopte sans complexe le look d’un petit yacht. La largeur arrière permet de proposer une double barre à roue qui libère bien le cockpit. Dans sa configuration avec barre franche relevable au mouillage, l’espace disponible est encore augmenté. Outre l’agrément visuel, la solution mât autoporté/barres de flèches poussantes supprime le pataras et dégage la circulation à l’arrière du bateau. Idem en ce qui concerne l’écoute de grand-voile : placée en avant de la descente elle libère de espace tout en sécurisant les manœuvres. De part et d’autre de la grande table de cockpit repliable, deux grandes banquettes accueillent sans problème six convives. A l’arrière, l’accès à la mer se fait par une simple marche pouvant être complétée par une petite plateforme relevable.  

Tout ce qu’il faut, là où il faut !

Remplissant à 100% les exigences d’un cahier des charges particulièrement exigeant en terme de volumes et d’habitabilité, l’Oceanis 30.1 parvient à gagner dans les points stratégiques du bateau de précieux centimètres qui font la différence avec ses concurrents. L’intégration des planchers à la structure du bateau permet en effet d’atteindre 1,98m de hauteur sous barrots dans la partie centrale du bateau et 1,85m dans les deux cabines. Les centimètres de longueur gagnés à la pointe et à l’arrière du bateau allouent aux deux belles cabines doubles, un précieux espace de dégagement (un vrai sas d’entrée pour chaque cabines) et une orientation des lits dans la longueur du bateau. Les deux fois 2 mètres de banquettes du carré offrent en appoint deux couchages supplémentaires. La grande salle de bains se divise entre toilettes d’un côté et douche-vasque de l’autre. Au pied de la descente, la cuisine en L compte des rangements hauts et bas, un frigo de 75 litres ainsi qu’un véritable four sous les feux de gaz. Côté confort encore, l’Oceanis 30.1 adopte la descente en pente douce (3 marches à 33°) qui reste un atout fort de la gamme croisière BENETEAU.   

Et parce que rendre la plaisance accessible passe aussi par une politique de prix attractive, l’Oceanis 30.1 est annoncé à un prix prêt à naviguer inferieur aux croiseurs de sa catégorie.