TLB ARCHITECTURE

 La carène, cette partie immergée de l’iceberg qui est une clé de la performance. 

PERFORMANCE & ENERGIE

Brestois et amoureux de tout ce qui flotte, Tanguy Le Bihan créée le bureau d’études TLB Architecture Navale en 2006. Se distinguant comme un cabinet particulièrement innovant, TLB se spécialise dans le travail des carènes, principalement de bateaux à moteur, pour en accroître la performance énergétique. Ses deux maîtres-mots : élégance et performance. 

Tanguy Le Bihan : Hormis le développement de bateaux pour les clients que nous accompagnons, tels que Bénéteau, nous travaillons parfois sur des projets un peu fous, qui sortent des sentiers battus. Fous, mais qui permettent de faire avancer la recherche et enrichissent le champ des possibles… Mus par l’envie envie de créer de nouvelles choses, d’aller plus loin, nous avons ainsi travaillé sur des voiliers au design très innovant avec, par exemple, une étrave très droite et une carène très spécifique à l’avant. En 2008, nous avons créé un trimaran à moteur tout en carbon et électrique : Odonata. Un prototype développé dans notre garage en Bretagne et présenté au Nautic de Paris qui combine le plaisir de la navigation a un coût en énergie quasi nul et une absence totale de rejet polluant. Je me souviens, lorsque j’en ai parlé à Patrick Tableau, responsable du développement des unités à moteur chez Bénéteau, il m’a dit : ‘tu as déjà vu des camions électriques toi ?!’

Mais la réflexion sur l’électrique fait son chemin, je la garde en tête tout en croyant qu’aujourd’hui le marché n’est pas prêt, notamment parce ces technologies coûtent encore très cher et aussi parce que la première limite de l’électrique dans le motonautisme est la vitesse : quoi qu’on en dise, les clients de bateaux à moteur veulent pouvoir aller vite. Mais je garde la conviction que cela reste un lien parfait entre la voile et le moteur et qu’une partie de l’avenir se joue là ! 

BATEAUX VOLANTS

Tanguy Le Bihan : Un autre projet que je développe depuis quelques temps, toujours dans cette même logique de performance et d’environnement est celui des bateaux à moteur à foils (bateaux type hydroptère, bateaux ‘volants’). Fan de kite surf, cela fait déjà longtemps que je m’intéresse à la question. Le principe est assez simple : quarante fois moins de frottement qu’une coque classique, plus de performance, meilleur rendement pour une vitesse accrue. Avec un foil, on réduit sa consommation par 10  et on peut atteindre 65 nœuds avec 90 CV. Pour cette vitesse avec un bateau classique, il faut multiplier par quatre la puissance du moteur. L’avenir du motonautisme est aussi ici ! 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La première collaboration avec Bénéteau était le projet Monte Carlo,  d’abord le MC 5 puis le MC 4 et le MC 6 : un énorme travail les carènes, sur les composites, la performance et la stabilité du bateau. Puis ce fut au tour de la nouvelle gamme Flyer, des Barracuda et du Swift Trawler 50 de s’enrichir de l’expertise de TLB pour gagner en performance.  

Tanguy Le Bihan : Super projet que la gamme Flyer : tellement différente de ce que propose la concurrence et avec une très forte volonté de la part de Bénéteau de se démarquer. La carène AirStep® 2 mise au point avec Bénéteau Powerboat possède des qualités nautiques incroyables ! Il a fallu environ dix mois de travail sur ces nouveaux Flyer. Ce qui rend ce type de projet hyper technique c’est qu’il y a presque 50% de variation de poids entre un bateau sans option et un bateau full option. Et le bateau doit avoir exactement le même comportement marin dans toutes les configurations ! Ce sont des réelles contraintes, qui sont de plus en plus présentes car les bateaux sont de plus en plus équipés et personnalisables. Mais ces contraintes rendent le projet complexe et sont très stimulantes. La collaboration avec le cabinet Style&Design était très riche. Je suis pour que chacun se charge de ce qu’il sait faire de mieux, et que l’on avance ensemble en bonne intelligence. Avec mon côté ingénieur ‘tout doit servir à quelque chose’, j’ai beaucoup appris aux côtés de ces designers. Quant à Patrick Tableau, nous sommes très complémentaires et c’est un énorme plaisir de travailler avec lui.
Il est un peu mon mentor ! 

Ses conceptions